CINEMA #5 TOP 10

Aujourd’hui, on se retrouve pour le top 10 de mes films préférés. On ne peut pas faire plus narcissique comme article (mais j’assume… un peu). Vous ne pouvez pas imaginer comment j’ai galéré pour faire ce top, parce qu’à chaque fois que j’y plaçais un film je pensais: « ah oui mais celui-là est bien quand même, je le mets devant. Oui mais non, dedans il y a ça qui me plait moins donc je l’enlève et mets lui à la place ». Une torture.

J’ai tenté de faire un top 10 éclectique, qui me corresponde et représente tout ce que j’aime dans le cinéma. Vous comprendrez donc que c’est purement personnel.

lbdv

1. Le bal des vampires, Roman Polanski 1967 (bande-annonce)

Complètement décalé. C’est bizarre parce que je déteste le burlesque. Le vampire gay, les toiles d’araignée au dessus du lit, l’auberge avec les saucissons au plafond, la musique… Polanski quoi. C’est en voyant ce film qu’il est devenu un de mes réalisateurs préférés.

❀❀❀

CAPDCV

2. C’est arrivé près de chez vous, Rémy Belvaux/André Donzel/Benoit Peolvoorde 1992  (bande-annonce)

L’humour noir ça me fait rire. Dérangeant, malsain, excessif, outrager. Il n’y a plus aucune limite et pour son premier film, Poelvoorde est énormissime; même bien plus.

❀❀❀

LAI

3. Les amours imaginaires, Xavier Dolan 2010 (bande-annonce)

Le premier film de Dolan que j’ai regardé. A seulement 21 ans, il a tourné ce chef d’oeuvre. Tous deux ont révolutionné ma vie. J’ai hésité à mettre ses 3 premiers films dans ma liste, mais je me suis dis que ce serait exagéré ^^ Mais comment expliquer par de simples mots que je suis une amoureuse inconditionnelle de Dolan, que tout dans ses films est parfait; la photographie, les acteurs, la musique, TOUT. Cet homme m’inspire par sa volonté, sa hargne à progresser, à réussir. J’ai dû voir J’ai tué ma mère, Laurence Anyways et ce film-ci au moins une dizaine de fois chacun. Je m’émerveille devant le génie de la réalisation, c’en tellement beau que j’ai des papillons dans le ventre. Je vous promets que c’est vrai. « Il n’y a pas de limite à notre ambition. Tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais » Xavier Dolan.

❀❀❀

LMDC

4. Les moissons du ciel, Terrence Malick 1979 (bande-annonce)

La photographie mes amis… Pas besoin de longs dialogues avec des histoires de fous quand on sait capturer la beauté.

❀❀❀

guerre

5. La guerre est déclarée, Valérie Donzelli 2011 (bande-annonce)

Hymne à la vie, à l’espoir et à l’amour alors que tout tend au désespoir. L’histoire se focalise sur ce qu’il y a de bon autour au lieu du tragique, et là est toute sa force. J’ai vu toute la filmographie de Donzelli, et j’adore le petit monde qu’elle crée à l’écran. C’est comme une petite bulle dans laquelle on a envie d’aller rejoindre les personnages.

❀❀❀

IA maman

6. A.I. Intelligence Artificielle, Steven Spielberg 2001 (bande-annonce)

Pourquoi mettre un Spielberg qui n’a rien d’original dans cette liste ? Parce que c’est l’histoire d’un enfant robot qui veut trouver la fée bleue pour devenir un vrai petit garçon et avoir l’amour de sa mère. Je pleure à chaque fois que je vois ce film. Si toi tu trouves ça nul, c’est que t’es insensible et sans coeur.

❀❀❀

EWS

7. Melancholia, Lars Von Trier 2011 (bande-annonce)

Une fin du monde comme on n’en a jamais vu. Deux soeurs que tout oppose (Kristen Dunst et Charlotte Gainsbourg), l’une dépressive et l’autre qui essaye de s’en sortir malgré ses peurs. C’est simple, ravageur, destructeur, magnifique, tout ça sur un air de Wagner. On ne sort pas indemne de cette fin du monde.

❀❀❀

MEL

8. Eyes Wide Shut, Stanley Kubrick 1999 (bande-annonce)

Infidélité morale, malsain, remplis de tensions. & on s’incline devant Nicole Kidman (puis écoute cette musique, juste parce que j’ai jamais eu l’occasion de la sortir. Elle me trouble trop mais jai peur de paraître trop bizarre pour les gens).

❀❀❀

D9

9. District 9, Neil Blomkamp 2009 (bande-annonce)

Je me souviens que j’étais allée voir ce film en VO au cinéma par dépit, parce qu’il n’y avait plus de place pour le film que je devais voir à l’origine. Le hasard fait bien les choses parce que ça a été une grosse claque dans ma face. Ce n’est même plus un film de SF à proprement parler, c’est un reportage. C’est tellement réaliste et l’acteur est tellement bon que tu crois que ce que tu vois est vraiment en train de se passer et que BFMTV va en parler.

❀❀❀

SW3

10. Star Wars Episode III: La revanche des Sith, Georges Lucas 2005 (bande-annonce)

Ce top n’aurait pas été complètement moi si je n’avais pas inclus Star Wars dedans. J’aurais aimé mettre un autre de mes chouchous, mais sinon, ça aurait été vous mentir.

Explication de ce choix: premièrement, je ne suis pas une puriste parce qu’autrement je n’aurais juré que par la trilogie. Or mon préféré de la saga reste le 3ème opus, donc de la pré-logie (4-5-6 trilogie, 1-2-3 prélogie, vous suivez ?). Deuxièmement, j’ai été élevé par un papa geek qui m’a montré tous les films de sa jeunesse: les Rambo, Terminator, Indiana Jones, Predator, Alien et j’en passe. Alors depuis mes 9 ans, une fois par an, je vis un marathon Star Wars, le cul vissé dans le canapé 6h par jour pendant deux jours. Et c’est le kiff total. Star Wars m’a initié au cinéma, et je pense que c’est pour ça que je préfère 1000 fois un bon film de mec avec de la violence, du sang partout et des effets spéciaux à tire-larigot (qui dit encore cette expression ahah) plutôt qu’un film girly avec des amourettes et des violons. Oui je caricature, mais vous saisissez le concept. Et en parlant d’amour, Star Wars, c’est LA plus belle histoire d’amour du cinéma pour moi. Tout l’univers bascule parce qu’Anakin est désespéré de sauver sa femme. Imaginez la proportion du truc- un amour incommensurable. Enfin tout ça pour dire que chez moi, c’est Star Wars forever and ever.

✎ Je voudrais ajouter à cet interminable article que les films A swedish love story, Her, Moulin Rouge, Le secret de Brokeback Mountain, Taxi Driver, Buffalo 66, et Martha Marcy May Marlene ont frôlé ce classement sans jamais n’y être rentrés. Ça me fend le coeur de les laisser de côté alors il faut qu’ils apparaissent dans cet article. Pour ma tranquilité.

☛ Edit: un jour prochain, je ferais mon top de séries. Mais je n’en ai pas encore parlé sur le blog, alors ça ferait quelque peu incongru. De plus j’en regarde tellement, parfois avec des saisons moins bonnes que les précédentes, qui font que ce ne sont plus mes favorites. D’autres arrivent, puis repartent d’une année sur l’autre. Je ferais sûrement un bilan série plus tard, de préférence avec dolly Doris.

Je vous fait des bisous collant de popcorn ☁︎

SignatureKarel

Publicités